supertramp
Blogging

Supertramp : retour sur le groupe

Supertramp : retour sur le groupe

The logical song, It’s raining again, Breakfast in America, il s’agit bel et bien de Supertramp. Ces titres font partie des chansons très reconnues de leur album. Pour connaître encore plus sur les détails du groupe, ci-suit un retour sur son historique.

Biographie du groupe

Fondé à Londres en 1969, Supertramp est un groupe rock progressif anglais. Le concept a débuté lors d’une rencontre dans un club londonien entre Stanley August Miesegaes, un millionnaire néerlandais et Richard Davies, à la fois chanteur et pianiste, qui a joué avec des groupes instrumentaux d’immersion The Shadows. C’est Roger Hodgson par Rick Davies qui ont composé le groupe, sont devenus leur leader et ils ont concocté la majeure partie de ses chansons.

Richard ou Rick Davies est issu d’une famille d’ouvriers. Alors qu’il n’avait que 12 ans, il s’est intéressé déjà à la batterie et laissé influencer par le morceau Drummin’ Man de Gene Krupa. Quant à Roger Hodgson, il est né en 1950 dans un foyer aisé. Il s’est lancé à jouer de la guitare à l’âge de 12 ans.

Stanley August Miesegaes a demandé à Rick Davies de composer les membres du groupe dont Roger Hodgson (chanteur, bassiste et guitariste) ; Dave Winthrop (saxophoniste) et Robert Miller (batteur). Les membres initiaux sont remaniés, et il n’y avait plus que Rick Davies, Roger Hodgson et Dave Winthrop. Ils ont fait appel au bassiste, Frank Farrell, et au batteur, Kevin Currie dans l’enregistrement de leur deuxième album. En somme, Supertramp a fait 11 albums, 60 millions de vente au cours de leur carrière.

La discographie

Le groupe Supertramp a réalisé son premier album sans nom en s’inspirant du livre « Autobiography of a Supertramp » en 1970, mais qui n’a pas eu de succès commercial. De ce pas, Davies et Hodgson ont tenté de modifier leur style musical en n’ayant pas trouvé de réussite. Puis, avec les nouveaux membres aussi, ils ont réalisé un nouvel album « Indelibly Stamped » en 1971 doté d’un son plus rock

Le parcours du groupe Supertramp n’est pas vraiment très brillant. De plus, son protecteur l’a laissé. La troupe a alterné plusieurs séries de concert infructueuses. Les membres se sont dispersés encore une fois. Davies et Hodgson sont les seuls rescapés. Le groupe a pu se reformer en 1974 en sortant l’album Crime Of The Century, basé spécialement sur les claviers et le jazz. Celui-ci a marqué le début du succès du groupe, notamment sur les tubes Dreamer ou School. L’album est devenu même le disque d’or au début de l’année 1975.

Le groupe a fait plusieurs tournées de concerts avec cet album au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais il n’est pas encore célèbre dans le monde entier. A partir de là, les membres ont connu des hauts et des bas. Plusieurs titres ont été enregistrés comme Breakfast in America, The Logical Song, Take the Long Way Home, et qui sont très populaires. Mais après 1983, Roger Hodgson a quitté le groupe dû à une divergence d’opinion avec Davies. La vie continue chez Supertramp jusqu’en 1987 la fin du groupe.

En 2002, le groupe mythique est revenu avec un album intitulé Slow Motion. L’aventure se poursuit avec des concerts au Canada en 2011, voire dans le monde entier en 2012 et 2013.

portrait-supertramp