monde-sombrer-chaos
Dans mes pensées...

Le monde est il en train de sombrer dans le chaos ?

Le monde actuel ne présage rien de bon, se disent les pessimistes. La propagation du virus Ebola, la guerre de Syrie, la surpopulation, le terrorisme, l’Ukraine, les meurtres en série, les viols à l’école, la bande de Gaza, l’augmentation des chômeurs etc. Le tableau est noir et effectivement, nous avons l’impression que le monde va sombrer inéluctablement dans le néant. D’autant plus que des personnalités célèbres font aussi savoir leurs opinions sur l’avenir de ce monde. Tel est par exemple l’éditorialiste Robert Cohen de New York Times qui a exprimé il y a quelques années son affliction devant la déchéance de la sécurité dans le monde. Il a signifié que la plupart des gens avec qui il entre en contact dans les dîners ou lors des réunions sont inquiets de l’état du monde. Le Sénat américain, Martin Dempsey, a aussi déclaré que le monde n’est aussi dangereux qu’il est maintenant. Ces appréhensions sont-elles bien fondées ? Comment estimer la dangerosité de ce moment où nous vivons en tant que citoyen sur ce globe ? Pour ce faire, il n’y a que la comparaison des chiffres dont nous disposons actuellement et ceux du passé sur les statistiques des éléments majeurs qui caractérisent un monde en chaos.

Le génocide des civils

Les massacres en Ukraine, en Syrie, en Irak, en Afrique centrale et dans d’autres recoins du globe sont un point noir dans l’actualité d’aujourd’hui. Mais en comparaison, le monde n’a vu autant de tueries que lors des massacres perpétrés par les Nazis, les Soviétiques et les autres acteurs de la Seconde Guerre mondiale. Le taux des civils tués a atteint alors 350 pour 100 000. A cela s’ajoute le génocide de Staline et de Mao qui met la barre entre 75 à 150. Ce taux est revu à la baisse depuis 1970 jusqu’à maintenant même si on a enregistré les génocides du Biafra, du Soudan, de l’Afghanistan, de Rwanda, de la Bosnie etc. Le taux de massacre des civils a encore baissé de 3 degrés depuis la Deuxième Guerre mondiale.

La violence envers les femmes et envers les enfants.

Les viols sur les campus universitaires, la tuerie dans une école ainsi que la violence sauvage des personnalités célèbres sur leurs femmes ou leurs petites amies alimentent les médias. Mais selon les enquêtes menées aux États-Unis, l’agression contre les femmes et les enfants a connu un déclin ces 20 dernières décennies. Le constat est le même dans d’autres pays très obscurantistes où les gens sont sensibilisés contre la violence domestique, les mariages forcés, le travail des enfants mineurs ou les abus sexuels des mineurs etc. Les données prouvent que les enfants sont plus en sécurité de nos jours qu’ils étaient dans le passé. Par ailleurs, les pratiques comme l’apartheid, la flibusterie, l’esclavage, la pêche à la baleine etc. ont également disparu.

chaos-monde

La démocratie

Pour finir, de nos jours, la majorité des pays du monde se déclarent être démocratiques. Et même la Chine et le Soviétique qui se raccrochent à leurs idées de communisme sont moins répressives que l’était l’ère de Mao ou de Staline. En bref, on peut dire que côté sécurité sociale, notre monde n’est pas aussi ébranlé qu’il était 70 années auparavant.